RSS articles
Français  |  Nederlands

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Acquittement de Nordine Saidi et de Bruxelles Panthères

posté le 07/01/22 par via FCB Mots-clés  antiracisme  luttes décoloniales  luttes sociales  réflexion / analyse 

Le tribunal correctionnel de Tournai a prononcé ce 06 janvier 2022 l’acquittement de Nordine Saidi et de Bruxelles Panthères poursuivis pour s’être opposés au folklore raciste de ce qui se faisait appeler jusqu’en 2018 " La grande sortie des Nègres " (sic).

Nordine Saidi et Bruxelles Panthères étaient poursuivis d’une part pour "menaces" et d’autre part pour " harcèlement " le tout en " contexte terroriste ".

Nordine Saidi était défendu par Me Selma Benkhelifa et Me Nicolas Cohen.
Il a aussi été soutenu par une forte mobilisation, portée aussi bien à l’échelle locale, nationale qu’internationale, par des activistes, des citoyens, des artistes, des chercheurs etc.

Le tribunal correctionnel de Tournai a acquitté Nordine Saidi de toutes les charges qui pesaient contre lui. Le tribunal a insisté sur la légitimité du mobile et des moyens utilisés, considérés comme non menaçant pour toute personne raisonnable.
En ce qui concerne les plaignants, le tribunal insiste sur le fait que Nordine Saidi s’adressait bien au bourgmestre et aux mandataires politiques dans leurs capacités à agir contre le folklore négrophobe.

Bruxelles Panthères se réjouit que le tribunal, à la suite du réquisitoire du Ministère Public, mette finalement en échec les tentatives d’étouffement de l’interpellation politique.

En l’espèce, une interpellation du Conseil Communal de Lessines, tous partis, tendances, genres, couleurs incluses, etc., a fini en correctionnelle ! MR, Ecolo, PS, CDH, Droite, Gauche, Centre, l’ensemble du Conseil Communal ne se sont jamais opposés à cette tentative.

Bruxelles Panthères se félicite de cette victoire judiciaire et dénonce une fois de plus une instrumentalisation de la justice.

Que cette affaire soit allée aussi loin et que les ressources des appareils policier et judiciaire aient été mobilisés pendant de nombreux mois est en soi un problème.
Il s’agit aussi d’un moment important dans la lutte antiraciste.

Même si l’issue d’aujourd’hui est favorable, cette affaire n’aurait jamais dû mobiliser un tribunal correctionnel.

Un appel de la partie adverse reste malgré tout possible.
Il nous faut continuer à dénoncer le folklore négrophobe, antisémite ou islamophobe "par tous les moyens nécessaires" .

Mobilisons-nous pour notre droit à l’interpellation politique pour un avenir Décolonial et antiraciste.

http://www.bruxelles-pantheres.be/


posté le  par via FCB  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article