RSS articles
Français  |  Nederlands

Partage tes luttes sur STUUT.INFO

posté le 14/03/22 par stuut.info Mots-clés  alternatives  médias 

Le Stuut est le nouveau site coopératif d’infos et de luttes sur Bruxelles et ses alentours. Venez y partager vos luttes !


Stuut : nom indéfini (bruxellois)
1. Truc, machin, bizarrerie
2. Imprévu, contrariété, problème


C’est un média par et pour les personnes et les collectifs qui réfléchissent, s’organisent et luttent afin de créer des alternatives radicales émancipatrices, dans la perspective de renverser les causes des dominations et des exploitations qui pourrissent nos vies, nos sociétés et la planète — telles que le capitalisme, l’impérialisme, le colonialisme, le racisme, l’hétéro-patriarcat, le validisme...

C’est un outil indépendant des géants du numérique, des partis politiques et des syndicats, animé par un collectif affinitaire de culture anarchiste et autonome. C’est aussi un espace commun pour tisser des liens entre les luttes en cours et créer des archives de ces luttes.

Pour plus de précisions, viens lire notre manifeste en ligne, et si tu te reconnais dans ces idées, viens investir et t’approprier le Stuut ! Viens y publier des infos, des analyses, des articles, des témoignages, des tutos, des évenements... Pour créer du contenu pertinent, pas besoin d’être un-e expert-e ! Toute personne est libre et légitime de rédiger du contenu, et le collectif de modération est aussi là pour aider à la publication.

Allez, viens partager tes luttes, ça va être bien !

Stuut.info


posté le  par stuut.info  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
publiez.jpg

Commentaires
  • C’est quoi à part la mise en page les différences avec Indy ?

  • Ya pas d’espaces commentaires, c’est déja ça de pris.
    Pas que j’aime pas les discussion ou les débats mais quitte à lire des crises de nerfs autant les laisser dans les réseaux sociaux.

    Ici ça cause un peu des différences entre les 2 formes de site Indy et Mutu :
    https://paris-luttes.info/le-reseau-mutu-la-renaissance-des-11054

    Par contre c’est vrai que je vois pas trop l’intéret d’avoir 2 sites différents qui existent en parrallèles.
    Mais si ya plus de monde qui se met à publier sur stuut que sur indy alors yaura une migration. C’est surtout el contenu qui fait la qualité des sites et le contenu sur indymédia était un peu vide, un peu à la baisse et avait un peu déposé les armes face à facebook.

    On verra, je souhaite bonne chance en tout cas

  • https://stuut.info/Court-historique-des-medias-libres-et-du-reseau-Indymedia-en-Belgique-050
    Il existe des pistes ici.
    Si cella permet d’avoir la relance d’un indy plus joli avec moins de troll et plus d’info et plus de monde je suis entièrement pour. Car tout le monde à abdiqué face à facebook et celleux qui ne le font pas... ba je sais pas trop comment iels arrivent à avoir accès à des infos en dehors d’un cercle social bavard et connecté.

    Ca fait des années qu’indy perd un peu son identité et son efficacité et ces contributeur.trices, même si ça restait pour moi un relai d’info plus "posé" qu’un réseau social.
    J’attends de voir. Comme tu dis, si ya migration et de nouvelles formes de contributions.

  • 28 mars 17:19

    soyons réalistes sur le contrôle et le monopole des infos :

    Question de pouvoir, d’autoritarisme (et de psychorigidité).

  • Oui il semblerait que le cadre du projet politique de stuut soit plus cadré que celui d’indymedia, et que le collectif de stuut aura par là un contrôle plus assumé sur ce qui y sera publié.

    En attendant, sur indy, beaucoup d’article ne sont pas rendu visible et dépérissent dans la section ’en attente’. Le projet politique d’indy parait assez vague et fourre tout ; ya pas vraiment de texe d’intention mais plutot des bribes de positionnement ça
    et là : https://bxl.indymedia.org/Presentation-du-collectif?lang=fr
    https://bxl.indymedia.org/Regles-editoriales?lang=fr
    Au final les utilisateurs s’en remettent pas mal à l’arbitraire du collectif de modé.

    Le flou artisitique de l’uthopie d’indy, que toustes puissent y poster n’importe quoi, 12 ans après son lancement ça donne : conflits obscurs en pagaille, reglements de comptes, shitposting et trollage incessants, très peu de contenu de qualité, quasiment aucun contenu original en dehors de l’agenda, déserté pas la majorité des militants locaux et des generations de militant.e.s de moins de 30/40ans

    Bref c’est pas jojo !

    Alors après parler de monopole sur l’info, d’autoritarisme et de psychorigidité jtrouve ça complètement allumé.

    Pour moi on est tous le psychorigide de qqun.e.

    Certain.e.s feraient mieux d’accepter les clivages politiques de nos milieux et bouger des espaces numériques ou physiques qui leur conviennent pas, et puis commencer à bouger leur cul pour créer des espaces qui leur conviendrait mieux. Consommer/consummer un outil collectif pour assouvir ses besoins cathartiques de hater ; ça correspond plus à de l’autoritarisme selon moi que d’assumer les limites politiques d’un média de lutte.

    Les gens qui ont instrumentalisé indymedia pour leurs jouttes idéologiques par articles interposés toutes ces dernières années ont de lourdes responsabilités dans le pourrisement et le discredit de cet outil collectif.

    ps : courage aux modé d’indy, et bravo à stuut !

  • Si des personnes se voit bloquer sur certain articles sur le stuut, alors j’espère qu’elle pourront en parler ici (ou ailleurs enfaite). Mais j’ai pas envie d’imaginer déjà le pire pour un projet qui se lance et que se dit quand même "au service de". C’est un outil, un outil cadré, donc ça m’intéresse. Du reste ça ne vaudra pas un banc ou un bar ou un parc s’il s’agit de discuter ou de s’autoriser à dire nimp pour voir la réaction de l’autre.
    En attendant, faut voir ce que le collectif laissera passer, ce que cela encouragera ou pas.
    Ya plein de site identique (ou peu différent) dans des grandes villes de France. Je pense que la prise de pouvoir pourrait plutôt venir du fait que seulement certain groupe et pas d’autre utilise l’outil, ou le surcharge de post pour leur promo.

    Pour l’instant ya un équilibre, une ouverture, j’éspère juste que ça vas pas se transformer en une version plus joli (et désertique) d’un indy ou demosphère, j’éspère que ça vas attirer les personnes qui se sont limité ou qui ont directement accès leur communication via insta, facebook ou des blog perso auquel aucun lien ne renvoie.

    Indy est si peu nourri que le publique (dont moi) se retrouve quand même à devoir écumer des sites propriétaires dégueulasse pour être un minimum au courant de truc qui se passe.

    Sur indy yavait de plus en plus de lien vers facebook, et le sens contraire était rare. Si on veux dégager un peu nos "datas" des entreprises privées monopolaires faudrait utiliser les gros réseaux uniquement pour les pourrir (on dirait "semer" si on voulais faire moins peur) de liens vers des sites qui ne n’ont pas but d’accumuler de la data pour la revendre.

    Ca m’intétèsse de lire les avis des gens qui utuilisent encore indy. On se connais pas, ya plus de cybercafé alors comment on fait ?

  • 1er avril 20:47

    Quel progrès ?

    pour dépasser "l’arbitraire" des indymedias, les MUTU proposent donc un "autoritarisme encore plus idéologiquement dogmatique et ultra-arbitraire" ? !

    Où voyez vous une avancée ?

  • Les articles refusés/en attente sont pour la plupart "visibles" dans différents indymedias ; pas chez les mutus

    Les mutus invisibilisent des luttes, des points-de-vue minoritaires ou des opinions non consensuelles

    Le contrôle et le monopole des infos dites "militantes" est l’un des objectifs de certains courants gauchistes.

    Ces idiot-e-s, naï-f-ve-s et bureaucrates ont toujours voulu du pouvoir (si petit soit il) via idéologie, autoritarisme et dogmatisme etc

    Marxistes, léninistes, communistes, communalistes, maos et autres trotskistes ... on vous voit !

  • Il y a des points de vus minoritaires et non-consensuelle qui me plait de ne pas croiser, pas vous ? Comme les insultes d’anonymes envers d’autres anonymes devant un publique anonyme qui viens juste s’informer et aimerait avoir la libérté de se faire son avis.
    Mais si ya encore du monde prêt à s’investir dans indy justement par la liberté que le site offre, tant mieux que cela perdure. Mais jserait content d’avoir des sites avec des infos mis à plats sans que le tout soit trop mélangé par des notes d’humeurs rappellant les heures les plus sombres des comptes twitters.

  • 4 avril 17:07

    Il y a des sites autoritaires qui se maquillent en site de luttes, qu’il me plaît de ne pas croiser, pas vous ?

    grand bien leur fasse d’exister (et de censurer)

  • 7 avril 21:07

    Le ""« projet politique »"" de Stuut.info apparaît démagogique et confus

  • 7 avril 23:49, par ...

    Stuut ?
    Le nom est bien trouvé, le graphisme est joli sinon :
    - un système de publication complexe => fin de l’open publishing
    - pas de commentaires possibles => usagers-consommateurs d’informations
    - un format adapté aux smartphones plutôt qu’aux écrans larges
    - un accent très fort sur les "nouvelles" identités politiques

    Au fait pourquoi le "collectif affinitaire anarchiste et autonome" qui anime stuut n’a pas rencontré de possibilité/d’intérêt à s’investir dans bxl.indymedia.org ?

  • ça a le mérite de la clarté et du (dé)partage politique du sensible

Avertissement

Les commentaires ont pour objectif de compléter l’information donnée dans l’article, argumenter, apporter une interrogation ou un questionnement par rapport au sujet de la contribution. Les avis personnels qui n’apportent rien de plus à l’article pourront être considérés comme discussion de forum ne répondant pas aux objectifs pré-cités.Tout commentaire ne répondant pas à ces objectifs, ou étant contraire aux règles éditoriales sera supprimé définitivement du site.

Lien vers la politique éditoriale du collectif

le site est archivé