RSS articles
Français  |  Nederlands

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Résolutions de la conférence multipartite organisée par le JKLF Zone Europe.

posté le 07/03/22 par JKLF Zone Europe Mots-clés  luttes décoloniales  luttes sociales  répression / contrôle social  solidarité 

Résolutions de la conférence multipartite organisée par le JKLF Zone Europe.
 
Une conférence multipartite intitulée "Les implications des amendements constitutionnels proposés par le gouvernement pakistanais pour annexer le Gilgit Baltistan, sur l’avenir du conflit du Cachemire", organisée par le Jammu Cachemire Front De Liberation Zone Europe, s’est tenue le samedi 5 mars 2022 à Bruxelles.
 
- Les participants à cette conférence ont unanimement rejeté les amendements constitutionnels proposés par le gouvernement pakistanais concernant l’annexion du Gilgit Baltistan et sa transformation en province provisoire du Pakistan.
 
- Les participants à cette conférence sont convenus que l’État du Jammu-Cachemire, qui comprend la vallée du Cachemire, le Jammu, le Ladakh, l’Azad Cachemire et le Gilgit Baltistan, avec une population de 22,5 millions d’habitants et une superficie de 84 471 miles carrés, est une unité territoriale indivisible.
 
- Réitérant avec force le récit national, cette conférence déclare que le Gilgit Baltistan n’est pas seulement une partie indivisible de l’État du Jammu Cachemire, mais aussi une partie par défaut de la question du Cachemire.
 
- Les participants à cette conférence exigent le rétablissement de l’autorité de l’État au Gilgit Baltistan, ainsi que la souveraineté sur leur patrie et le droit de gouverner le peuple.
 
- Cette conférence rejette l’argument du gouvernement pakistanais qui lie la restauration des droits fondamentaux du peuple à l’annexion du Gilgit Baltistan comme province du Pakistan.
 
- Cette conférence considère que la proposition du gouvernement pakistanais d’annexer le Gilgit Baltistan comme une province est une violation des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies qui aura un impact négatif sur la position contestée internationalement reconnue de la question du Cachemire.
 
- Cette conférence demande qu’au lieu de suivre les traces de l’Inde dans la désintégration de l’intégrité territoriale du Jammu Cachemire et dans la dilution et le piétinement de son identité nationale, le Pakistan concentre ses efforts sur l’intégration et l’unification de l’État divisé.
 
- Cette conférence demande la mise en place d’un gouvernement national révolutionnaire du Gilgit Baltistan et de l’Azad Cachemire dont les premiers ministres et les présidents seraient respectivement issus de l’Azad Cachemire et du Gilgit Baltistan. Alternativement, le Gilgit Baltistan devrait former une structure gouvernementale comme celle de l’Azad Cachemire, avec un président, un premier ministre et une Cour suprême, suivie d’une chambre haute conjointe de l’AJK et de la GB, ce qui serait très favorable et efficace pour la restauration et la protection des droits des populations locales.
 
 
- Cette conférence se déclare fermement résolue à poursuivre avec vigueur et détermination la lutte pour la réunification et la liberté de l’État du Jammu Cachemire, y compris le Gilgit Baltistan, divisé de force, et à accorder le droit à l’autodétermination au peuple du Jammu Cachemire, y compris le Gilgit Baltistan, conformément à la charte des Nations Unies.
 
- Les participants à cette conférence rejettent à l’unanimité l’annexion illégale et la bifurcation du Jammu Cachemire occupé par l’Inde par le gouvernement extrémiste hindou de Narendra Modi en Inde le 5 août 2019 ; et qualifie l’annexion illégale d’agression militaire nue contre le peuple du Jammu Cachemire par le gouvernement indien de Modi. Une démarche similaire du gouvernement du Pakistan justifierait les actions indiennes du 05 août 2019.
 
- Liste des intervenants :

1. Dr Ishtiaq Khaliq Chef du comité politique JKLF Zone Europe
2. Zahid Iqbal Khan JKLF Zone Europe
3. Zaheer Zahid Sec. général JKLF Europe (a dirigé la conférence)
4. Mehmood Iqbal JK Peoples Party (Conseiller du Président de l’AJK)
5. Dr Muhammad Ishaq Khan, Président du Parti de la justice sociale de JK.
6. Khalil Habib, avocat, ancien secrétaire général du JKLF.
7. Khalid Joshi Chef de la diaspora mondiale du Cachemire UE
8. Muhammad Khaliq Khan JK National Awami Party
9. Maqsood Tahiri JK Peoples Party.


posté le  par JKLF Zone Europe  Alerter le collectif de modération à propos de la publication de cet article. Imprimer l'article
Liste des documents liés à la contribution
fb_img_164667179(...).jpg


Commentaires

Les commentaires de la rubrique ont été suspendus.